Bilan cinématographique du T1 2016

Podium - T1 2016

Déjà derrière nous, que retenons-nous du premier trimestre 2016 côté propositions cinématographiques ? Pour ne rien vous cacher, In Ciné Veritas tire un bilan globalement mitigé de ce premier quart d’année à cause de déceptions plus nombreuses que les satisfactions.

L’exercice, forcément subjectif, visant à établir un top des sorties cinéma observées depuis le 1er janvier a conduit notre rédaction a établir le Top 3 suivant :

  1. Les huit salopards de Quentin Tarantino qui, subtilement, politise son cinéma, bravo
  2. Spotlight de Thomas McCarthy, un sujet d’intérêt public, délicat très bien traité
  3. Midnight special de Jeff Nichols, un bel hommage au Spielberg des années 70/80

Notre plus grande déception trimestrielle est due à The revenant d’Alejandro Innaritu. Nous attendions beaucoup de ce film, probablement trop. Si le dernier opus en date du cinéaste mexicain nous a donné satisfaction d’un point de vue formel, sa quasi absence de fond le relègue au simple rang de film spectacle, ce qui n’est définitivement pas notre tasse de thé. Un film très bien réalisé mais abominablement creux.

Enfin, à l’aspect subjectif de l’exercice, il faut ajouter celui de la non exhaustivité. Ainsi, à cause d’une distribution en salles confidentielle, nous n’avons pas pu visionner deux films dont nous attendons beaucoup : Peace to us in our dreams de Sharunas Bartas et Évolution de Lucile Hadzihalilovic.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s