Masculin féminin – Exercice de genres

Masculin féminin - Léaud, Goya et Jobert

Dans Masculin féminin, Jean-Luc Godard radiographie la jeunesse française du milieu des années 60. Le portrait sociologique dressé n’élude pas les sujets tabous, ce qui valut au film une interdiction aux moins de 18 ans. Ce film-enquête surprend par les choix narratifs et formels audacieux faits par son réalisateur. Il en découle un remarquable exercice de collage-montage qui nous permet de classer ce long-métrage parmi les essais filmiques. L’interprétation naturelle des acteurs participe également au vérisme et à la tonalité de cette œuvre de cinéma vérité. Cinquante ans après sa réalisation, Masculin féminin demeure toujours aussi moderne.

Paul, jeune homme soucieux de s’intégrer, n’a d’yeux que pour Madeleine, parfait produit de la société de consommation. Alors qu’il fait visiter un immeuble en construction à deux de ses amies, il glisse sur un échafaudage et se tue. Est-ce un suicide ou un accident ? De l’incertitude devant la vie des « enfants de Marx et du Coca-Cola » et, selon Godard, « un film dit de « jeunes » sur des jeunes gens ».

Portrait sociologique d’une jeunesse

En « 15 faits précis« , tel que précisé par le sous-titre du film, Jean-Luc Godard radiographie la jeunesse française au mitan des années 60. Le portrait d’une génération qui, comme son titre Masculin féminin, confronte les jeunes hommes aux jeunes femmes et inversement. Ainsi au militantisme politique de la gent masculine s’oppose le désintérêt et la futilité de leurs homologues féminins. Outre l’engagement politique, des sujets tabous tels que l’avortement et la contraception sont également abordés. Le tableau dressé avait de quoi scandaliser la France du Général de Gaulle, deux ans avant les évènements de mai 68. La frontalité des propos tenus a valu au film une interdiction aux moins de 18 ans « parce qu’ils parlent d’eux » ironise le réalisateur dans la bande-annonce.

Masculin féminin - Enregistrez-vous

Un essai sociologique dans la veine de Vivre sa vie que Jean-Luc Godard avait réalisé en 1962, troquant l’univers d’une prostituée par celui de la jeunesse parisienne sans laisser de côté pour autant la prostitution, autre thème du film. Il nous apparaît comme un film-enquête sur une jeunesse peu consciente de ses responsabilités, plus attentive aux sirènes de la société de consommation qu’aux enjeux politiques. Un mode de vie revendiqué par les femmes et partagé par les hommes qui, hypocritement, le réfutent sous couvert de militantisme politique de gauche qui réserve au quotidien Le Figaro un usage particulier…

Une audace narrative…

En parfait contrepied des réalisations récentes de Godard (Alphaville, Pierrot le fou, Le mépris), Masculin féminin marque le retour au format carré, au noir et blanc et à un casting sans star. Les principaux rôles sont tenus par Jean-Pierre Léaud récompensé d’un Ours d’argent en 1966 pour son interprétation, et par Chantal Goya et Marlène Jobert qui incarnent ici leur premier rôle au cinéma. En amoureux tourmenté, J.-P. Léaud mène la danse et forme un couple libre avec C. Goya flanquée d’une M. Jobert en copine complice. Pêle-mêle nous pouvons également relever la présence d’Antoine Bourseiller et de Brigitte Bardot à la table d’un café le temps d’une courte séquence et la furtive apparition de Françoise Hardy. Le jeu naturel des acteurs, entre récit et improvisation, participe au ton spontané du film et contribue à son atmosphère singulière.

Masculine, Feminine (Masculin, féminin, 1966) Jean-Luc Godard at FIAF NYC - Homa Nasab for MUSEUMVIEWS - 3

Ce film s’apparente à un vaste exercice de collage-montage rythmé par les ruptures d’images et de sons. Masculin féminin est aussi le réceptacle de multiples expérimentations tant formelles que narratives. Le scénario prend appui sur de réelles études et interviews qui influencent les dialogues. Le film gagne ainsi en vérisme. Sa narration emprunte de multiples vecteurs : dialogues, voix off, intertitres, monologues, interviews, témoignages, lectures, réponses sifflées, chants, enregistrements en studio et même une déclaration d’amour gravée sur vinyle. Un récit varié régulièrement interféré par les bruits de fond d’une prise de sons réalisée en direct.

…doublée d’une audace formelle

A l’audace narrative répond une mise en scène surprenante. Les cadres sont majoritairement fixes et s’obstinent à ne suivre ni l’action ni le narrateur. Le récit se voit ainsi régulièrement relégué en hors champ. Les plans sont souvent serrés pour ne contenir qu’un seul personnage. Sur les prises de vue plus larges, les protagonistes filmés sont fréquemment décadrés, une partie de leur visage se trouve alors coupée et hors cadre… Une pratique que le cinéaste s’amusera à surligner dans la fameuse scène durant laquelle J.-P. Léaud dicte au projectionniste, sous prétexte que la projection en cours n’est pas réalisée dans le bon format, les règles à respecter : La fenêtre doit correspondre au format 1.65 ou 1.75 qui a été prévu lors du tournage du film. Le format 1.85 constitue une limite qui ne doit être dépassée en aucun cas conformément aux stipulations de la recommandation internationale ISO.

Masculin féminin - Bar

Frappé d’un réalisme certain, notamment sur les scènes filmées en extérieur, Masculin féminin ressort en salle le 5 juillet 2016 en copie restaurée 4k. Ce n’est certes pas le film le plus célèbre du chef de file de la Nouvelle Vague mais ses qualités et ses très nombreuses audaces narratives et formelles méritent, à elles seules, de le découvrir ou redécouvrir. Un essai filmique du cinéma vérité qui, 50 ans après sa réalisation, demeure très moderne.

Publicités

Une réflexion sur “Masculin féminin – Exercice de genres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s