Donbass – Aux confins d’un conflit

Déjà à travers son documentaire Maïdan tourné sur le vif entre novembre 2013 et fin mars 2014, Sergeï Loznitsa portait à l’écran les évènements sis sur la place-titre qui secouaient alors l’Ukraine. Ces manifestations, revendications et résistances sur la place de l’Indépendance de Kiev ont une suite : la guerre du Donbass. Dans cette région orientale de l’Ukraine, un conflit oppose des Ukrainiens pro-européens à des séparatistes pro-russes. Le réalisateur donne à voir ce conflit par un prisme fictionnel dont l’âpreté tient au documentaire, voire au reportage de guerre.

Dans le Donbass, région de l’est de l’Ukraine, une guerre hybride mêle conflit armé ouvert, crimes et saccages perpétrés par des gangs séparatistes. Dans le Donbass, la guerre s’appelle la paix, la propagande est érigée en vérité et la haine prétend être l’amour. Un périple à travers le Donbass, c’est un enchainement d’aventures folles, dans lesquelles le grotesque et le tragique se mêlent comme la vie et la mort. Ce n’est pas un conte sur une région, un pays ou un système politique mais sur un monde perdu dans l’après-vérité et les fausses identités. Cela concerne chacun d’entre nous.

En 2017, Sharunas Bartas s’était emparé du conflit du Donbass dans Frost (Angle de conflit, angle de visée). L’itinéraire fictionnel tracé alors partait de Vilnius (Lituanie) pour venir mourir au plus près de la ligne de front de la guerre du Donbass. Egalement fictionnel, le chemin emprunté par Sergeï Loznitsa s’apparente aussi à un itinéraire mais celui-ci est circonscrit à la région-titre et forme une boucle tant géographique que narrative.

Donbass s’ouvre sur une troupe d’acteurs en pleine séance de maquillage. Ces comédiens participent au tournage d’un film contemporain sur la vie dans le Donbass. C’est sur ces mêmes acteurs pris dans les mêmes lieux que se refermera tragiquement le film. La mise en abîme s’avère alors vertigineuse et ne manquera pas de hanter le spectateur quand la salle obscure dans laquelle il avait pris place sera à nouveau éclairée.

Entre ces deux séquences bornant Donbass, Loznitsa aura déroulé sans fard un récit extrêmement contrasté en forme de, sans mauvais jeu de mot, cadavre-exquis. Sans réel enchaînement fictionnel, la caméra suit un protagoniste parmi d’autres et l’accompagne un instant dans ses faits, gestes et rencontres. Les interactions entre les personnages sont sans cesse contraintes par une propagande érigée en vérité dans une région où la loi du plus violent et la haine priment. Le cinéaste-documentariste rend ainsi compte des agissements de chacune des deux parties belligérantes en douze mouvements tous inspirés de faits réels. Au final, la boucle narrative évoquée plus haut tient plus volontiers d’une spirale de violence émaillée de séquences marquantes (lynchage public d’un « punisseur », bombardements de civils, …).

Cette spirale et la difficulté à distinguer les belligérants contribuent à une perte totale de repères chez les spectateurs. Ces caractéristiques voulues par Loznitsa reflètent la confusion et le chaos qui règnent dans l’est ukrainien et que le cinéaste restitue à l’écran par une réalisation en plans-séquences remarquable de précision et de brio. Donbass baigne ainsi dans une atmosphère intense et sans cesse à la merci d’une situation choc.

Au-delà des images, Donbass porte un propos politique plutôt inattendu. Loznitsa, cinéaste ukrainien résidant en Allemagne, donne la parole sans contrepoint à ses acteurs incarnant les protagonistes séparatistes pro-russes. Les dénonciations faites à l’encontre des agissements des occidentaux et les qualificatifs adoptés sont énoncés sans emphase. Sur la forme, les fictions mises en images paraissent très vraies à l’écran grâce à une mise en scène brillante. Cet effet de réel serait-il à répliquer sur le fond de Donbass ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.