Monrovia, Indiana – A Monrovia comme ailleurs

Depuis l’élection en 2016 de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, nombre de films et de documentaires ont cherché à saisir et expliquer cet évènement. A la lecture de son synopsis, Monrovia, Indiana réalisé par Frederick Wiseman parait appartenir pleinement à cette veine « analytico-trumpiste ». Du moins, il nous est présenté comme tel.

Monrovia, petite ville agricole du Midwest américain compte 1400 habitants, dont 76% ont voté pour Trump aux dernières élections présidentielles. Des salles de classe aux réunions municipales, du funérarium aux foires agricoles locales, Frederick Wiseman nous livre une vision complexe et nuancée du quotidien de cette communauté rurale, portrait d’une Amérique souvent oubliée et rarement montrée.

Dans Monrovia, Indiana, Frederick Wiseman ne déroge pas au système cinématographique qu’il n’a cessé de mettre en œuvre depuis soixante ans. Il pose caméra et micro au sein d’une communauté ou d’un lieu public. Il extrait ensuite des centaines d’heures de rushes enregistrées, les séquences les plus pertinentes en regard du propos qu’il souhaite donner à son document sans dénaturer la quotidienneté qu’il vient de filmer. Dans sa version finale, le documentaire produit n’est jamais agrémenté de la moindre interview ou du moindre commentaire en off.

Ici, le documentariste américain fait entrer dans le champ de sa caméra la petite ville rurale de Monrovia à quelques encablures d’Indianapolis. Ses habitants ont massivement voté pour Donald Trump lors des élections présidentielles de 2016. Cette petite ville de fermiers à majorité blanche paraît être un lieu approprié à l’exploration du vote Trump et peut-être à son explication.

Exceptions faites des élections présidentielles de 1964 et 2008, l’Indiana, État dont dépend Monrovia, a toujours placé depuis 1940 le candidat républicain en tête de ses suffrages. Cet État est donc, de longue date, une terre d’élection républicaine, souvent à hauteur de 55 à 60 % des votes exprimés. Ce constat nous pousse à émettre quelques questions. Y-a-t-il un véritable intérêt à sonder des territoires historiquement portés à voter pour le candidat du parti républicain ? N’aurait-il pas été plus opportun d’aller visiter des terres favorables aux candidats du parti démocrate mais qui, en 2016, ont porté majoritairement leurs votes sur Trump ?

Ces questions n’appellent finalement pas de réponses tant Monrovia, Indiana ne satisfait pas à son synopsis. La lecture de ce dernier laisse imaginer un documentaire tirant le portrait d’une petite ville du Midwest américain et cherchant à débusquer les raisons d’un vote massif en faveur de Trump. En effet, aucune raison du vote Trump n’affleure du filmage par Wiseman d’un quotidien des habitants de Monrovia entre réunions du conseil municipal ou de la loge maçonnique, enterrements, foires agricoles et autres visites à l’armurerie locale. Certes, nous apprenons que l’Indiana était l’un des trois États-phares du basket américain il y a un siècle, mais cela ne nous renseigne pas sur l’émergence, il y a trois ans, de la vague Trump.

Ainsi, Monrovia, Indiana ne peut aucunement être qualifié de brûlot politique. Nous ne le qualifierons pas plus de documentaire sociétal car, même si la population de Monrovia est majoritairement blanche, nous pouvons légitimement nous interroger sur l’absence à l’écran des représentants de la population afro-américaine… Ce documentaire interroge. Nous peinons à croire que le synopsis avancé reflète les intentions initiales de Wiseman. Quelles étaient ces intentions ? Mystère. Sur le même sujet, le visionnement d’America (2018, « The american dream is dead ») de Claus Drexel nous paraît, sans être essentiel, plus éclairant, plus pertinent et respectueux de son sujet.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.