Interlude #6 – What did Jack do ? (David Lynch)

Le 20 janvier dernier, David Lynch a fêté ses 74 ans. Le même jour et sans annonce préalable, Netflix a mis en ligne sur sa plate-forme de streaming What did Jack do ? que l’auteur de Mulholland drive (2001) avait réalisé en 2016. La diffusion par les canaux Netflix offre à ce court-métrage une large diffusion qui, jusqu’à cette date anniversaire, restait limitée à une présentation fin 2017 à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain puis, six mois plus tard, au Festival of Disruption sis à New York.

Un détective interroge un singe soupçonné de meurtre.

D’une durée de dix-sept minutes, What did Jack do ? met en scène un casting aussi resserré que surprenant. Le court-métrage fait le récit d’un interrogatoire mené par un détective, David Lynch lui-même. Le cinéaste-acteur reprend donc son rôle d’enquêteur de Twin Peaks: The return (Série chorale), problème d’audition en moins. En face de lui, de l’autre côté d’une table d’un café, un présumé coupable d’un meurtre passionnel. Celui-ci habillé en homme n’appartient pas au genre humain mais à celui des primates. Celui qu’on soupçonne du meurtre de Max Clegg est un singe capucin prénommé Jack et sachant parler et chanter !

Le casting est complété par les apparitions furtives de deux autres protagonistes. La serveuse du bar où se tient l’action est interprétée par Emily Stofle, épouse du réalisateur. Et n’oublions pas Toototabon qui n’est autre qu’une… poule ! Lynch a ainsi parfaitement respecté la parité des genres tant humain qu’animal même si le temps de parole est grandement monopolisé par les représentants mâles.

En termes de mise en scène, Lynch procède par une succession classique de champs et contre-champs entre son personnage et Jack. Il y a là le respect scrupuleux de l’unité d’action et de l’unité de lieu. Le décor graphique dont est crédité le cinéaste est plongé dans une pénombre ténébreuse renforcée par un noir et blanc tacheté et crépitant comme les films d’antan tournés sur pellicules. Il se dégage dès les premiers photogrammes de What did Jack do ? une atmosphère singulière assez indéfinissable donc parfaitement lynchienne. Et, par voie de conséquence, ce court-métrage reste aussi assez incomparable. Peut-être pourrions-nous le rapprocher du film Eraserhead que Lynch avait réalisé en 1977.

L’étrangeté troublante du court-métrage provient aussi de l’anthropomorphisme pratiqué qui permet à Jack, singe-homme, d’arborer une bouche d’homme en surimpression de la sienne. L’excellent trucage vidéo surprend d’abord, intrigue ensuite puis fascine enfin. Ce visuel associé à une bande sonore très travaillée (nous sommes dans un café jouxtant une gare ferroviaire) concoure à instaurer une ambiance au surréalisme angoissant. La voix blanche et traînante de Jack, ses yeux globuleux de capucin et sa nervosité corporelle parachèvent de rendre l’ensemble particulièrement saisissant.

Notons ici que la musique et son mixage sont portés au crédit de Lynch également crédité au générique de fin en tant que monteur et scénariste (chanson True love’s flame comprise). Le cinéaste-scénariste fait un large usage du lexique animal notamment de « basse-cours » et mêle jeux de mots et non-sens. Les échanges sibyllins entre les deux protagonistes principaux tournent souvent au loufoque alors que Jack s’évertue à éluder les interrogations de son interlocuteur.

Enfin, il faut souligner que Netflix intervient ici uniquement en tant que diffuseur. What did Jack do ? n’est pas une production du géant américain du streaming mais celle de son auteur. Depuis la réalisation du court-métrage en 2016 (année du singe…), les droits sont détenus par Absurda, une société détenue par Lynch. Faut-il dès lors voir dans cette entente non annoncée le prélude d’une future collaboration producteur / réalisateur entre les deux parties ? Ne préjugeons de rien…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.