Alice et le maire – Politique-fiction

Dans Alice et le maire, son deuxième long-métrage après Le grand jeu (2015), Nicolas Pariser confirme son appétence à traiter de sujets politiques. Sous les traits de Fabrice Luchini, maire de Lyon (toute ressemblance est « voulue »), le cheminement politique mis en images est certes local à une métropole mais a aussi des visées nationales, voire internationales, non feintes. Alice et le maire est un film politique dont le prisme d’observation est celui d’une gauche à la recherche de repères qu’elle n’a pas su conserver.

Le maire de Lyon, Paul Théraneau, va mal. Il n’a plus une seule idée. Après trente ans de vie politique, il se sent complètement vide. Pour remédier à ce problème, on décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann. Un dialogue se noue, qui rapproche Alice et le maire et ébranle leurs certitudes.

Alice et le maire est aussi un film sur l’engagement politique au quotidien entre réunions, discours, projets d’avenir et manœuvres diverses de relation publique. Autant d’éléments souvent vides de sens qui ont participé à la lassitude d’un maire en panne sèche d’idées. Nicolas Pariser fait le récit d’un parcours et d’un théâtre politique dont le public s’est détourné également par lassitude.

Alice, (trop ?) jeune diplômée non politisée « embauchée » comme conseillère, incarnée par Anaïs Demoustier, a vocation à insuffler de nouvelles idées et par la même occasion un nouveau souffle à la majorité de gauche de la métropole lyonnaise. Pour le réalisateur qui a fait des études de droit et de philosophie avant de se lancer dans le cinéma, le personnage d’Alice est une sorte de miroir et de porte-voix. Le récit entièrement construit autour du duo maire-conseiller fait peu cas des personnages secondaires. Doublé d’une narration chronologique, il pourra dès lors paraître binaire mais simple et clair.

Le film est ainsi émaillé d’échanges derrière lesquels on perçoit la gauche que le réalisateur aimerait voir évoluer en France : engagée sur le plan local, moins financière et bancaire, en somme, plus proche de ses fondements originels. Elle est si éloignée de celle qui est filmée qu’elle en apparaît impossible, voire utopique. Entre mondanités et discours préétablis relus en diagonale, la gauche (lyonnaise) paraît tout aussi hors sol que son homologue de droite. Le projet « Lyon 2500 » caractérise à lui seul cette déconnexion par rapport au réel. Alors qu’il vise à fêter les 2500 ans de la cité lyonnaise, son titre sonne comme celui d’une entreprise à la portée démesurée et très lointaine dans le temps. Il figure la vacuité d’une micro-sphère, hommes et projets, dont on peut craindre l’échec à revenir au sens d’une réalité conjuguée au quotidien.

2 réflexions sur “Alice et le maire – Politique-fiction

  1. Bonjour, je ne sais pas si vous êtes enthousiaste sur ce film, ça n’apparaît pas dans l’article. Alice et le maire tient la route pour moi essentiellement grâce aux interprétations de Fabrice Lucchini et d’Anaïs Demoustier, qui jouent juste et sobre. Le sujet en lui-même est intéressant. Sinon je n’ai pas du tout été captivé par le film que je trouve très platement réalisé. D’un point de vue formel, c’est un bon téléfilm Arte mais ce réalisme plan plan ne cause aucune surprise. Les rôles secondaires comme ceux de Maud Wyler ou Léonie Simaga sont trop faiblement écrits pour être intéressants. On ne comprend pas bien non plus la fin et les occasions loupés du possible candidat à son parti. Bref, je ne conseillerais pas ce film.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour François
      Sans déconseiller le film, je le conseille mollement. Un simple visionnement par la petite lucarne se suffit en lui-même pour un film dont la réalisation est en effet sans éclat. Le récit aurait gagné à jouer plus sur l’opposition de profil entre les deux protagonistes principaux : l’un est politicien, l’autre non.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.