Vincent, François, Paul… et les autres – Crise économique, chocs existentiels

Dans la filmographie de Claude SautetVincent, François, Paul… et les autres réalisé en 1974 est le film qui jouit de la plus grande notoriété tant auprès du public que des critiques. Ce constat est probablement lié, en partie, à l’impressionnant casting réuni : Michel PiccoliYves MontandSerge ReggianiGérard DepardieuStéphane AudranMarie Dubois… Un film choral excellemment servi par ses acteurs et dont ressort, à nos yeux, l’interprétation sans faille de Michel Piccoli, d’une justesse rare dans de multiples registres.

Amis depuis la plus tendre enfance, Vincent, François, Paul et Armand, tous la cinquantaine, se retrouvent chaque dimanche à la campagne. Au quotidien, chacun connaît quelques déboires sentimentaux. Mais lorsque Vincent est victime d’une crise cardiaque, ses amis prennent conscience de l’importance de leurs problèmes.

Dans l’écriture du scénario, adaptation du roman La grande marrade, les personnages sont privilégiés face à leurs actes et aux situations. Une écriture fine et précise du réalisateur secondé par Jean-Loup Dabadie mais aussi Claude Néron auteur du roman précité. Le récit déploie le thème de l’amitié ou, plus précisément, de l’érosion de celle-ci. L’usure du temps fait son œuvre sur la complicité et l’entraide entre les protagonistes qui s’isolent victimes de leur propre égo. Vincent, François, Paul… et les autres baigne ainsi dans une certaine nostalgie, celle d’une époque où les Trente glorieuses laissent la place à une période qui sera marquée par la crise pétrolière et ses conséquences. Le film capte avec justesse la nostalgie naissante d’une époque protectrice du milieu petit-bourgeois dépeint par Claude Sautet. Le célèbre thème de Philippe Sarde, inspiré des six premières notes du standard américain In the still of the night, vient sporadiquement surligner cette nostalgie.

Vincent (Yves Montand), François (Michel Piccoli), Paul (Serge Reggiani) mais aussi Jean (Gérard Depardieu) incarnent tous autant de crises existentielles mêlant sphère professionnelle et sphère privée. Et si le long métrage s’articule autour de ses quatre rôles masculins principaux, c’est bien les personnages féminins (Stéphane AudranMarie Dubois…) qui tiennent les rênes de la destinée sentimentale de nos héros masculins. Par leur émancipation les femmes mettent leur homologues masculins face à leurs échecs. L’acmé de ces échecs reste entièrement symbolisée par la célèbre scène du gigot. L’immense acteur Piccoli y pousse un retentissant coup de gueule dont lui seul avait le secret avant de quitter la pièce et laisser ses camarades de jeu livrés à eux-mêmes. Magistral !

Ainsi, à la fin du cycle économique évoqué plus haut correspond aussi la fin d’un autre cycle, existentiel celui-ci. Sautet parvient dans Vincent, François, Paul… et les autres à saisir ce bouleversement pessimiste né d’échecs et de regrets. Ramené à la filmographie de son auteur, ce film est le premier à pouvoir être qualifié de film choral. D’autres suivront pour compléter une œuvre cinématographique marquée par son intime temporalité.

Publicité

3 réflexions sur “Vincent, François, Paul… et les autres – Crise économique, chocs existentiels

    • Bonjour et merci.
      Je crois que c’est aussi mon premier Sautet vu. J’ai depuis balayé tout la filmographie du cinéaste. Ma préférence va à Les choses de la vie (chroniqué par ailleurs) qui, par sa réalisation (séquence de l’accident) et sa narration (multiples feedback), se révèle moins classique que Vincent, François, Paul et les autres.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.