Walkover – Rythme effréné

Jerzy Skolimowski inscrit Walkover, son deuxième long métrage, dans la lignée de sa première réalisation Signes particuliers : aucun (1965, Signalement d’un cinéaste en devenir). Plus encore que son aîné, Walkover est mu par l’énergie des personnages mis en scène et les mouvements d’une caméra captant de façon instinctive un matériau réaliste en environnement naturel.

Lire la suite

Publicités

Sparring – Boxing delay

Dans Sparring, Mathieu Kassovitz incarne un boxeur semi-professionnel au soir de sa carrière. Un père de famille humble à l’image du premier film réalisé par Samuel Jouy. Entre précarité sociale et précarité sportive, la souffrance est tout aussi morale que physique. Le traitement documenté et subtil des coulisses et des rituels du noble art sonne juste et touche, scène après scène.

Lire la suite