Les portes de la nuit – Au seuil du réalisme poétique

Marcel Carné à la réalisation, Jacques Prévert au scénario, Joseph Kosma à la musique, Alexandre Tauner aux décors, Philippe Agostini à la photographie et une belle distribution de seconds rôles, tel peut être le résumé de la fiche signalétique des Portes de la nuit. Tourné en 1946 et abordant avec noirceur et pessimisme des thèmes encore trop actuels, ce film fut incompris et rejeté par la critique lors de sa sortie en salle. Il aurait été un succès s’il avait été réalisé quelques années plus tard et mérite d’être redécouvert.

Lire la suite

Publicités

Fais de beaux rêves – Éveil introspectif

Marco Bellocchio a souvent fait le portrait de familles éclatées par des non-dits, vecteurs de drames intimes au long cours. Le cinéaste italien a trouvé dans Fais de beaux rêves, mon enfant, roman autobiographique du journaliste turinois Massimo Gramellini, matière à prolonger le traitement de ses thématiques favorites que sont les conflits familiaux, les rapports mère-fils, l’absence d’un être aimé et les questionnements intimes.

Lire la suite

Top 2017

En ce début d’année 2018, nous cédons à nouveau à l’exercice consistant à établir notre top 10 des films vus durant un millésime cinématographique 2017 désormais clos. Nous prolongeons ce top annuel par une analyse de celui-ci, notamment en le comparant à nos tops 2015 et 2016.

Au-delà des traditionnels vœux de bonne année que nous adressons à nos lecteurs, puisse l’année 2018 être riche en propositions cinématographiques fortes, audacieuses et innovantes.

Lire la suite

Voyages à travers le cinéma français – Les chansons, Julien Duvivier et les années 60 (5/5)

voyage-a-travers-le-cinema-francais-affiche

Au fil des épisodes de Voyages à travers le cinéma français, Bertrand Tavernier n’a cessé de souligner l’importance que revêtent les dialogues et les musiques dans les films de patrimoine. De Julien Duvivier jusqu’aux années 60 en passant par le cinéma sous l’Occupation, le même constat est fait sur les chansons, en particulier celles écrites par des metteurs en scène ou interprétées par des acteurs issus du music-hall.

Lire la suite

Voyages à travers le cinéma français – L’Occupation, l’avant et l’après-guerre (4/5)

voyage-a-travers-le-cinema-francais-affiche

Après l’évocation d’une dizaine de cinéastes oubliés ou méconnusBertrand Tavernier inscrit d’autres réalisateurs dans l’avant et l’après seconde Guerre Mondiale. Entre les deux, l’Occupation allemande de la France va représenter une période charnière pour le cinéma français à laquelle Tavernier consacre un épisode entier de sa série documentaire.

Lire la suite