La prière – Vœu pieux ?

Présenté lors de l’édition 2018 de la Berlinale, La prière de Cédric Kahn a été récompensé d’un Ours d’Argent du Meilleur acteur attribué à Anthony Bajon. Le sujet abordé est ambitieux et résonne comme la promesse d’un long-métrage balançant entre mysticisme insondable et névrose abyssale. Tel qu’exaucé par son auteur, La prière vaut-il pour vœu pieux ?

Lire la suite

Publicités

Tesnota, une vie à l’étroit – Cadres étroits, regard large

Lauréat du prix FIPRESCI lors du festival de Cannes 2017, Tesnota est un film-manifeste doublé d’un film-étape dans la vie d’exilés de ses principaux protagonistes, étrangers ici comme ailleurs. Dans ce premier film qui déjoue le thriller attendu, Kantemir Balagov dresse le portrait d’une jeune femme dont le cadre est celui, étouffant, de la situation multiethnique du Caucase. Ce très jeune réalisateur russe affiche déjà la maîtrise d’un cinéaste complet et aguerri. L’élève d’Alexander Sokurov est assurément doué. Au générique, l’auteur de Francofonia (2015) est crédité en tant que coproducteur et directeur artistique.

Lire la suite

Annihilation – Le miroitement : faits, science, fiction

Budget de réalisation confortable, beau casting au demeurant principalement féminin, le film de science-fiction Annihilation était destiné à être exploité en salles. Il n’en sera rien à quelques exceptions près. Depuis le 12 mars, en France comme dans de nombreux autres pays, le deuxième long-métrage d’Alex Garland n’est visible que des seuls abonnés au réseau Netflix. Sans vouloir noircir le tableau, ce choix de distribution en dit peut-être beaucoup sur les films qui seront « autorisés » à être projetés sur grand écran à l’avenir. Sinon, sans trop nous avancer, Annihilation trônera en fin d’année en bonne place parmi les propositions cinématographiques que le millésime 2018 nous aura mis devant les yeux… au cinéma ou ailleurs.

Lire la suite

Jusqu’à la garde – Jusqu’à tout rompre

Auréolé de deux Lions d’Argent lors de l’édition 2017 de la Mostra de Venise – Prix de la mise en scène et Meilleur premier film – Jusqu’à la garde prolonge la narration amorcée par Xavier Legrand dans son court-métrage Avant que de tout perdre. En faisant cette fois-ci de son personnage masculin le rôle principal, le cinéaste livre un thriller psychologique réaliste là où un drame familial à conséquences judiciaires était attendu.

Lire la suite

Festival Travelling 2018 (Vienne)

Du 20 au 27 février se tient à Rennes l’un des festivals de cinéma les plus cinéphile et exploratoire qui soit, Travelling. Durant cette 28ème édition, après Tanger en 2017, c’est la ville de Vienne qui est mise à l’honneur durant une semaine. La capitale autrichienne est donc placée sous les projecteurs d’une programmation aussi large que variée. Le programme concocté par l’association organisatrice Clair Obscur est librement consultable au format pdf sur ce lien.

Au-delà des rencontres et concerts programmés, les occasions vont donc être nombreuses de redécouvrir des œuvres cinématographiques majeures signées par, et pour ne citer qu’eux, Michael Haneke, Ulrich Seidl, Max Ophuls, Ernst Lubitsch, Axel Corti, etc. Certains honoreront le festival Travelling de leur présence, notamment les réalisateurs Barbara Albert, Peter Kubelka, Virgil Widrich, Patric Chiha, ou encore le scénariste Jean-Luc Fromontal.

Mais le festival Travelling n’est pas uniquement tourné vers un cinéma du passé. Ainsi, neuf courts-métrages contemporains seront mis en concurrence dans le cadre de la sélection Urba[Ciné]. De nombreux films présentés en avant-première en présence de leur réalisateur et/ou équipe de film viennent émailler une programmation pléthorique.

Notre journal de critiques est librement consultable sur cette page dédiée.