Un condamné à mort s’est échappé – Aller de l’avant(-garde)

En son temps, Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson avait été récompensé du prix de la mise en scène décerné lors de l’édition 1957 du festival de Cannes. Ce film entièrement bâti sur l’obstination à s’évader de prison de son personnage principal est si limpide qu’il en devient mystérieux. Une œuvre-référence qui se montre tout à la fois classique et expérimentale.

Lire la suite

Publicités

Festival International du Film de La Rochelle 2018

J-1 ! Durant toute la durée du Festival International du Film de La Rochelle (FIFLR), du 29 juin au 8 juillet, nous invitons nos lecteurs à nous suivre au fil d’un large et éclectique programme cinématographique.

Nous allons donc piocher dans ce programme composé d’environ 200 films et documentaires. Nous assisterons à de multiples projections et partagerons notre ressenti quotidiennement notamment à travers notre Journal de critiques.

Au chapitre des rétrospectives, nous suivrons celles rendues aux cinéastes Ingmar Bergman et Robert Bresson. Nous ne délaisserons pas pour autant la section « Les drôles de dames du cinéma muet » qui rendra hommage à des actrices telles que Clara Bow, Marion Davies, Beatrice Lillie, Colleen Moore, Ossi Oswalda, etc.

Et, à travers l’hommage rendu au réalisateur Aki Kaurismäki, nous irons quérir un peu de fraîcheur du côté de la Finlande. Notre trajet aura aussi pour étape la Bulgarie balisée par la section « Du côté de la Bulgarie » qui met à l’honneur une nouvelle génération de cinéastes bulgares.

Enfin, les sections « Ici et ailleurs » et « D’hier à aujourd’hui » composées respectivement de films récents inédits et de films de patrimoine restaurés ou réédités viendront compléter un copieux menu auquel nous vous convions.

Consultez notre Journal Critique FIFLR 2008.

Voyages à travers le cinéma français – Mes cinéastes de chevet (2/5)

Sur les huit épisodes composant la série documentaire Voyages à travers le cinéma françaisBertrand Tavernier en dédie deux à ses sept cinéastes de chevet. L’exposé, de Jean Grémillon à Jacques Tati en passant par Sacha Guitry, brille autant par son éclectisme que par sa précision d’un bout à l’autre de cet Itinéraire pluriel.

Lire la suite