Everybody knows – En terrains connus de tous

Asghar Farhadi est l’auteur de récits remarquablement ancrés dans le contexte social et politique de son pays. En 2013, le cinéaste iranien avait réalisé Le passé. Cette première tentative d’exporter son cinéma nous avait moyennement convaincu. Le passé n’avait pas la force des œuvres précédentes du cinéaste. Celui-ci n’était pas parvenu, à nos yeux, à redresser la barre dans sa réalisation suivante en Iran, Le client (2016, Crime, châtiment et esquives), pourtant animée par des acteurs locaux. Avec Everybody knows, Farhadi réitère l’expérience de Le passé mais cette fois-ci en langue et terres espagnoles.

Lire la suite

Publicités

Le client – Crime, châtiment et esquives

le-client-taraneh-alidoosti-et-shahab-hosseini-2

Drame sombre et sans espoir de la discorde domestique, Le client prend appui sur un scénario moins intriqué et un finale moins ouvert que dans les précédents opus d’Asghar Farhadi. Ce film de vengeance traite de la complexité des relations humaines et des difficultés à dire. La fêlure intime mise en images devient fissure et vaut pour fracture dans la belle mécanique narrative du cinéaste iranien.

Lire la suite