Asphalte – 3 chroniques et 2 superbes actrices

Depuis J’ai toujours rêvé d’être un gangster (2007), film animé par une belle brochette d’acteurs filmés en noir et blanc et une narration singulière, nous avions quelque peu perdu de vue Samuel Benchetrit. Après Gino (2011) et Un voyage (2014) passés inaperçus vient Asphalte présenté en Séance spéciale au festival de Cannes 2015. Derrière son format 4/3 et une économie de moyens et de dialogues, ce film se révèle plus simple et modeste que son aîné, plus attachant aussi.

Lire la suite

Publicités

Happy end – Suite à suivre

Cinq ans séparent les sorties en salle de Amour et Happy end. Les deux derniers films en date de Michael Haneke semblent pourtant filer un même coton à tel point que Happy end peut être considéré comme une suite de son aîné. Le cinéaste y radiographie la déréliction relationnelle d’une famille bourgeoise calaisienne et l’étend à ses thèmes de prédilection que sont le déterminisme familial, les rivalités intergénérationnelles et les rapports aux personnes d’origine étrangère.

Lire la suite

Passion – Art pour art(s)

Dans Passion, Jean-Luc Godard procède à une mise à nu de sa passion, la création cinématographique ou, plus globalement, la création artistique. Au fil d’une narration déconstruite qui cite et invoque les grands maîtres de la musique classique et de la peinture, l’auteur d’A bout de souffle insuffle une énergie nouvelle faite de contrastes entre beauté et laideur, musique et bruit. Sous des traits assurément godardiens, la composition de tableaux vivants rivalise avec l’excellence de celle des plans-séquences.

Lire la suite

Elle – Perverses ambiguïtés

Elle - Affiche

Elle, thriller psychologique entre Buñuel et Chabrol où, sur fond d’un anticléricalisme marqué, Paul Verhoeven manie subtilement ambiguïté, amoralité, cynisme et perversité. Les sujets sensibles abordés (viol, traumatisme d’enfance, adultère, relations SM) sont traités de façon audacieuse et raffinée. Il en résulte un récit atypique et étrange sans cesse surprenant et une œuvre féministe troublante. Portée par l’excellente interprétation d’Isabelle Huppert, Elle bénéficie aussi d’une liberté de ton désormais rare dans le cinéma français.

Lire la suite

Valley of love – Un sommet d’interprétation

Valley of love - Huppert et Depardieu

Notre rédaction In Ciné Veritas a classé Valley of love en 6ème position dans son Top 2015.

Subtil psychodrame intimiste animé par l’un des plus beaux duos du cinéma français : Isabelle Huppert et Gérard Depardieu. Trente-cinq ans après Loulou de Maurice Pialat, les deux acteurs à nouveau réunis à l’écran livrent chacun une interprétation prodigieuse.

Lire la suite

Top 2015

Baissé de rideau sur l’année 2015, fin de la représentation. Il est donc temps d’établir notre top 10 des films vus durant ces douze derniers mois

Il peut vous paraître surprenant que le blog In Ciné Veritas consacre son premier article à un top annuel. Nous avons jugé que ce procédé était approprié pour vous faire part du cinéma que nous aimons. Lire la suite