Paterson – En noir et blanc

A travers la poésie au quotidien de son principal protagoniste, Paterson révèle la poésie du quotidien. Dans ce film-poème paisible et anti-spectaculaire, Jim Jarmusch interroge les fragiles vecteurs de la création. L’exercice de style pratiqué met au diapason ambiance visuelle et prose littéraire au rythme et au fil d’une narration à la fois linéaire et circulaire.

Lire la suite

Publicités

The revenant – Bel emballage mais…

The revenant - DiCaprio de profil

Performance artistique de premier ordre, The revenant déçoit par son contenu. La maîtrise technique est certes indéniable mais elle ne sert que trop rarement la narration. La proposition filmique se voit ainsi cantonnée aux aspects techniques au détriment d’un contenu étiré à outrance et manquant cruellement d’âme.

Lire la suite