Le secret de la chambre noire – L’impression laissée

Kiyoshi Kurosawa interroge le passé à travers un proche ayant quitté le monde des vivants mais toujours présent. Dans Le secret de la chambre noire, au-delà de cette invocation, l’auteur de Cure (1997) et de Kairo (2001) cherche à faire revivre ce passé et, par la reproduction de daguerréotypes, à l’immortaliser. Affaire de sensibilité, de contrainte, de temps de pose et de questionnements post mortem, sans céder donc aux clichés faciles, Kiyoshi Kurosawa impressionne la pellicule et la mémoire.

Lire la suite

Publicités

Réparer les vivants – En plein cœur

reparer-les-vivants-anne-dorval

Katell Quillévéré aborde sans emphase et avec intelligence l’ambivalente question du don et de la réception d’organes. Réparer les vivants est une course de relais à laquelle se greffe un parcours clinique à la précision documentaire. Film cathartique et organique, le troisième long métrage de Katell Quillévéré se montre profondément humain sur fond de chronique hospitalière.

Lire la suite